Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Conférence

 Introduction

Pour tenter de comprendre l’Art Roman, il convient tout d’abord de se souvenir qu’au Moyen-Age, l’imprimerie n’existe pas encore et que les églises chrétiennes romanes et par la suite gothiques sont de véritables « livres de pierre » s’adressant à l’ensemble de la population, et doivent donc être d’un abord théoriquement facile.

En réalité, il s’agit de véritables paraboles, analogues à celles de l’Evangile, mais « imagées ». Elles sont susceptibles d’enseigner le fidèle. Ce sont donc d’authentiques symboles.

Encore faut-il bien comprendre ce que ce terme signifie, et ne pas le rejeter dans les ténèbres extérieures de l’occultisme comme l’Eglise officielle l’a fait trop souvent jusqu’à nos jours. C’est d’ailleurs la raison majeure pour laquelle elle a perdu l’essentiel de ses racines.

aulnaysaintongesaintpierre.jpg

  autun7.jpg

Que représentent tous ces animaux fantastiques qui ne nous sont pas connus ? Pourquoi toutes ces bizarreries ? Les sculptures romanes posent au visiteur attentif d’innombrables questions. Avec un peu de réflexion, on en vient à dire, que, ce qui se trouve dans une église, à une époque de foi, doit avoir un rapport avec cette foi.

Si l’imagier roman produit tant d’animaux surprenants, voire grotesques, c’est qu’il n’a qu’une seule chose, qu’un seul sujet à représenter : l’Homme. C’est la première chose dont il faut se souvenir si l’on veut avoir une chance de comprendre cet art roman. Qu’il s’agisse d’êtres fantastiques ou de monstres, qu’il sagisse de chiens ou de chevaux, c’est toujours de l »Homme, de certaines de ses caractéristiques possibles dont il s’agit.

Extraits du sommaire de la conférence

Les gardiens de la porte

dsc02447.jpg

sanisidoroleonesp.jpg

 

 

 

San Isidoro de Leon (Espagne)

Ce gardien de la porte, c’est nous-même dans notre état humain. C’est un miroir qui nous montre tel que nous sommes, qui exagère notre partie animale pour mieux nous faire comprendre tout le chemin qu’il nous reste à parcourir pour pénétrer dans cett enceinte sacrée.

La tentation, la chute

f1000023.jpg            autun3.jpg             latentationvezelay.jpg

Notre-Dame-La-Grande (Poitiers)          Cathédrale d’Autun              La tentation (Vézelay)

Adam et Eve doivent sortir du Jardin et changer d’état. Ils étaient des êtres plus spirituels que matériels, ils deviennent l’inverse.

C’est à partir de la chute que s’est opérée cette division entre la matière et l’esprit, la terre et le ciel, le jour et la nuit, entre Jakin et Boaz. Ce que depuis des siècles, on appelle le « péché originel ». Si l’expression est juste, elle a un peu lassé les fidèles et l’on aurait même tendance à ne plus l’utiliser.

Cette chute brutale dans la matière implique non seulement un éloignement par rapport au Principe, mais surtout une rupture du lien d’Amour entre Dieu et l’Homme.

Le fardeau

dsmorlaas079.jpg                                           rosheim36.jpg

Eglise Sainte-Foy (Morlaas)                        Eglise Saint Pierre et Paul (Rosheim)

Tunique de peau, barbe et lourd fardeau qui fait ployer les genoux soulignent cette condition de la chute qu’il faut bien se résoudre à accepter et assumer la condition humaine quelle que soit la peine que cela peut nous coûter. Force est de constater que l’expérience de la vie sur cette terre entraîne des conséquences pénibles.

L’animalité maîtrisée

vezelay8.jpg          fromista5.jpg           autun6.jpg

Chapiteau de la basilique de Vézelay    Eglise San Martin de Fromista      Cathédrale Saint Lazare d’Autun

Se rendre maître des forces destructrices représentées sous la forme d’un carnassier : toutes les pensées dangereuses plus ou moins conscientes, tous les mauvais conseils retenus et toutes les tentations ont contribué à engendrer cette force destructrice représentée par le lion qu’il faut vaincre.

Le retournement

Pour obtenir une transformation intérieure, l’engendrement de soi-même, il faut procéder à un retournement dans une tentative de retour à un état primordial. On a pris l’action de l’acrobate comme symbole du retournement. L’acrobate est un être qui cherche à marcher au ciel, on nomme cette position le retournement ou la conversion.

acrobatevezelay.jpg

Tympan de Vézelay

dsphotospyrnes2005147.jpg

                 fromista00011.jpg                 fromista10.jpg

Chapelle anonyme (Pyrénées)                          Eglise San Martin de Fromista (Espagne)                                      

Tous ces retournements nous signifient que l’homme essaie de se modifier intérieurement mais que cela n’est pas chose aisée.

La réunion des deux principes

cruas1.jpg               f1000010.jpg              runion1.jpg

Abbatiale de Cruas (Ardèche)                  Notre-Dame-La-Grande Poitiers                Basilique de Vézelay

Equilibre et harmonie. Bientôt, l’opposition obstinée des deux principes apparemment inconciliables sera résolue par cette réunion des deux principes symbolisés ici par ces deux oiseaux qui boivent dans la même coupe. Cette coupe représente le coeur, ce coeur qui est au centre. La connaissance du coeur est justement la connaissance libérée du mental, c’est-à-dire la connaissance directe et immédiate par indentification du sujet à l’objet de connaissance.

Etre un, c’est retrouver ce double céleste en soi. Le double en question est celui qui a pour vocation de nous faire sortir du piège de la matière où nous sommes tombés. Celui qui nous tend la main comme depuis l’au-delà et nous supplie d’avoir la force de la prendre. Il est celui qui vient radicalement de l’autre côté. Cela signifie en fait aimer, au sens le plus noble du terme.

Non pas exercer cette forme d’émotion que nous appelons à tort amour, et qui n’est en réalité que l’expression d’un désir, d’une peur, d’un besoin, et qui est un produit de la psyché ; mais exercer ce sentiment que les grecs appelaient « Agapè » et les latins « caritas », cet Amour qui est tout en nous tous, qui peut tout, qui pardonne tout, parce qu’il abolit réellement la distance entre moi et Soi.

Gislebertus

1 Commentaire à “Conférence”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. Bonjour,

    Nous avons assisté avec délices mon épouse et moi-même à votre conférence mercredi dernier 23/04/08 à L’Holliday Inn d’ILLKIRCH. Nous avons mesuré et beaucoup apprécié la profondeur et la clarté de votre analyse qui nous ont ouvert les yeux. Existe-t-il une publication du texte qui nous a été livré?

    Sincères salutations

    Joseph RIWER

    RIWER Joseph a dit ceci


plume d'ange |
studioaerogaz |
psykotronik |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La superficialité est l'uni...
| EME PEINTRE
| Galerie d'art contemporain ...